Cet hiver, laissez-vous bercer par la voix chaleureuse d’un chantre singulier : à la fois peintre et poète, William Blake tient une place à part dans le paysage artistique anglais. Visionnaire, atypique, son œuvre à la fois simple et profonde a su s’inscrire durablement dans la culture populaire et la mémoire collective.

Beaucoup de ses poèmes furent composés pour être chantés, et si les mélodies que l’auteur lui-même avait imaginées n’ont pu nous parvenir, d’autres ont su plus tard les remettre en musique. Car c’est bien le rythme qui passe ici avant toute chose, où le pair et l’impair se mêlent intimement. Si la rime peut sembler naïve, c’est que le poète veille à ne jamais perdre la spontanéité de ses chants — dont les multiples brouillons révèlent néanmoins la perpétuelle recherche de précision — où l’innocence et l’expérience se répondent finalement dans la plus parfaite harmonie.

Une Berceuse

Dors, dors, jolis-yeux,
Rêvant dans le soir joyeux ;
Dors, dors ; quand tu dors
Les chagrins s’en vont alors.

Bébé, sur ton front
De doux désirs passeront,
Ton gai sourire enfantin
Cache un petit air mutin.

Je te caresse et peux lire,
Devançant l’aube, un sourire
Sur ta joue, et je devine
Ton cœur battre en ta poitrine.

Se glisse ô quel malin sort
Dans ton petit cœur qui dort !
Quand ton petit cœur s’éveille
S’enfuit la nuit qui l’effraye.

De ta joue et de ton œil,
La jouvence est sur le seuil.
Sourires pleins de mystère
Apaisent le Ciel et la Terre.
Traduction :J. F. Berroyer

A Cradle Song

Sleep, Sleep, beauty bright,
Dreaming o’er the joys of night;
Sleep, Sleep; in thy sleep
Little sorrows sit & weep.

Sweet Babe, in thy face
Soft desires I can trace,
Secret joys and secret smiles,
Little pretty infant wiles.

As thy softest limbs I feel,
Smiles as of the morning steal
O’er thy cheek & o’er thy breast
Where thy little heart doth rest.

O, the cunning wiles that creep
In thy little heart asleep.
When thy little heart doth wake,
Then the dreadful lightnings break.

From thy cheek & from thy eye
O’er the youthful harvests nigh
Infant wiles & infant smiles
Heaven & Earth of peace beguiles.
William Blake