116

Que les esprits loyaux n’aient pas d’empêchement
À s’unir devant moi. L’amour n’est pas l’amour
Lorsqu’on trouve qu’il change au moindre changement,
Ou tourne avec celui qui en a fait le tour :
Oh non ! toujours debout, c’est le phare immuable
Qui fixe la tempête et jamais ne s’effrite ;
C’est l’étoile au secours de chaque barque instable,
Dont on prend la hauteur, ignorant son mérite.
Du Temps, l’amour n’est pas le jouet, même si
S’incurvent sous sa faux la lèvre et la joue roses :
Aux fugaces instants, l’amour résiste, ainsi
Les jours derniers seront pour lui les plus grandioses.
Si l’on prouve l’erreur de mon esprit charmé,
Je n’ai jamais écrit, ni aucun homme aimé.
Traduction :J. F. Berroyer

116

Let me not to the marriage of true minds
Admit impediments. Love is not love
Which alters when it alteration finds,
Or bends with the remover to remove:
O, no! it is an ever-fixed mark,
That looks on tempests and is never shaken;
It is the star to every wandering bark,
Whose worth’s unknown, although his height be taken.
Love’s not Time’s fool, though rosy lips and cheeks
Within his bending sickle’s compass come;
Love alters not with his brief hours and weeks,
But bears it out even to the edge of doom.
If this be error and upon me proved,
I never writ, nor no man ever loved.
William Shakespeare