…mais avant, la citation du moment :

« L’arithmétique ne sera utile à rien ni à personne tant que nous ne posséderons pas douze doigts pour compter les syllabes du beau vers français, défaut qui fait de tout homme un poète maudit. »

Éric Chevillard

23

Comme un acteur hésite, inquiet dans l’éclairage
De la scène, et oublie son rôle avec la peur,
Ou comme un animal rempli de trop de rage
Voit sa force excessive exténuer son cœur ;
De même, intimidé, j’oublie de prononcer
La formule adéquate au rite de l’amour,
Amour si fort en moi que je crois m’enfoncer,
Sous l’énorme fardeau de son pouvoir trop lourd.
Oh, que mes livres soient alors mon éloquence
Et miment de mon cœur la parole secrète,
Qu’ils plaident pour l’amour et trouvent récompense
Bien plus que cette langue ô combien moins discrète.
Oh, apprends donc à lire un amour silencieux :
L’esprit d’amour subtil s’écoute avec les yeux.
Traduction :J. F. Berroyer

23

As an unperfect actor on the stage,
Who with his fear is put besides his part,
Or some fierce thing replete with too much rage,
Whose strength’s abundance weakens his own heart;
So I, for fear of trust, forget to say
The perfect ceremony of love’s rite,
And in mine own love’s strength seem to decay,
O’ercharged with burthen of mine own love’s might.
O, let my books be then the eloquence
And dumb presagers of my speaking breast;
Who plead for love, and look for recompense,
More than that tongue that more hath more express’d.
O, learn to read what silent love hath writ:
To hear with eyes belongs to love’s fine wit.
William Shakespeare